Le syndrome de l’essuie glace 2018-09-10T01:25:02+00:00

Les pathologies du sport

Un mauvais alignement du pied par rapport à son axe initial entraîne systématiquement une ou plusieurs pathologies qui bien sûr ne peuvent être corrigées que par un spécialiste : le Podologue.

Le syndrome de l’essuie glace

pronation-foot

Bandelette ilio-tibiale

periostite

Tension importante du TFL

La bandelette ilio-tibiale est une bande fibreuse, qui correspond au tendon terminal du muscle grand fessier et du tenseur du fascia lata.
Ce tendon, va se fixer à la partie extérieure du genou. De son insertion jusqu’à la zone située au dessus du condyle et du fémur, cette lame tendineuse est libre et peut donc se déplacer. Elle balaie comme un essuie glace la zone située en dessous d’elle: le condyle externe du fémur.
Cette pathologie est caractérisé par une douleur de la partie externe du genou qui irradie vers le haut et la face externe de la rotule, son intensité est variable ce qui doit faire évoquer, entre autres, un syndrome de l’essuie-glace, c’est-à-dire une tendinite du tenseur du fascia lata.
Les frictions répétées du tendon sur le condyle externe du fémur lors du mouvement sportif vont provoquer cette tendinite.
Le syndrome de l’essuie glace est une pathologie que l’on rencontre fréquemment lors de certaines activités sportives, telles la course à pied, le vélo, la marche en descente en montagne et surtout chez les coureurs de fond (marathoniens joggers).
Lors de la course à pied, le coureur constate pour une distance qui est habituellement toujours la même,ou une même durée de temps, une douleur importante située au niveau de la face externe de son genou, qui le contraint à arrêter sa course.
Cette tendinite peut être accompagnées dans certains cas par une bursite de la bourse séreuse située entre la bandelette et le condyle externe du fémur.

Le traitement associe plusieurs mesures

  • Il existe souvent une pronation excessive des pieds (effondrement des pieds en interne) qui augmente les risques du syndrome. L’examen podologique débouche sur la confection de semelles orthopédiques de correction des troubles de la dynamique et de la posture, faites par un podologue posturologue.

  • Le contrôle de la chaussure de sport est très important, les chaussures usées ou mal adaptées sont à proscrire.

  • Le type de terrain d’entraînement doit être analysé

  • Le traitement kinésithérapique associant physiothérapie locale et cryothérapie

  • Les étirements spécifiques fait par votre kinésithérapeuthe

  • Le traitement médical peut être local, par application d’anti inflammatoire, infiltrations.

  • La mésothérapie donne également des résultats très satisfaisant surtout quand elle est associée dans les cas rebelles, aux semelles et à la kinésithérapie.

  • La mise en repos pendant 2 ou 3 semaines pour les cas très douloureux est fortement conseillé.

  • La chirurgie est rarement utilisée. Elle est réservée aux échecs prolongés du traitement médical et paramédical.


La reprise de l’entraînement après correction des troubles dynamiques et soins médicaux doit être progressive.
Retour aux pathologies du sport
Prendre RDV