La tendinite du tibial postérieur 2017-12-17T20:38:26+00:00

Les pathologies du sport

Un mauvais alignement du pied par rapport à son axe initial entraîne systématiquement une ou plusieurs pathologies qui bien sûr ne peuvent être corrigées que par un spécialiste : le Podologue.

La tendinite du tibial postérieur

Le tendon du Tibial postérieur est un muscle qui s’insère derrière le tibia et le péroné. Son rôle est de diminuer le basculement du pied en interne.
On comprendra donc aisément les contraintes exercées sur ce muscle, lors d’un effondrement interne important du pied (la pronation).
L’on distingue 2 types de tendinites :

La tendinite du tibial postérieur

La terminaison du tendon du Tibial postérieur (sur le schéma en bleu ciel) s’effectue sur le scaphoïde tarsien, qui est un os situé sur le côté interne (intérieur) du pied.
L’extrémité de ce muscle est composé de fibres tendineuses (ou tendons) lui permettant de se fixer sur l’os.
Il rend ainsi possible le mouvement du corps dans l’espace.
Cependant ces fibres ne sont pas contractiles et peuvent donc subir de graves lésions en cas de traction extrême.

La tendinite du jambier postérieur

C’est une douleur au niveau du scaphoïde, c’est à dire le point d’insertion du tendon sur l’os. Cette pathologie est souvent observée :
  • chez les coureurs de fond (marathoniens …)
  • chez les sauteurs (longueur, haies, hauteur) du fait de l’impulsion qui écrase le pied lors de du saut
  • lors d’un conflit avec une chaussure trop serrée ou trop dure (patin, ski …)
  • lors de microtromatismes répétés pendant la pratique de sport surmenant le pied (danse, patinage, course)
  • ou enfin lorsque le pied est en pronation excessive

Le traitement des tendinites est d’ordre médical

  • Repos sportif de 15 jours à 3 semaines.

  • Application d’une pommade anti-inflammatoire avec pansement occlusif

  • Effectuer quelques séances de kinésithérapie ou de cryothérapie.

  • La Mésothérapie. Ce traitement médical consiste à administrer des anti-inflammatoires par micro-injections sous la peau.

  • Un examen podologique qui débouche sur la confection de semelles orthopédiques. Ou bien un examen posturologique visant à corriger les troubles dynamiques du pied.

  • Et enfin, tout simplement l’achat de bonnes chaussures.

La reprise de l’entraînement après correction des troubles dynamiques et soins médicaux doit être progressive.
Retour aux pathologies du sport
Prendre RDV