La ténosynovite du jambier antérieur 2017-12-17T22:16:31+00:00

Les pathologies du sport

Un mauvais alignement du pied par rapport à son axe initial entraîne systématiquement une ou plusieurs pathologies qui bien sûr ne peuvent être corrigées que par un spécialiste : le Podologue.

La ténosynovite du jambier antérieur

La Ténosynovite est un nom compliqué pour finalement une explication très simple.
Le terme “téno-” renvoi à tendon
Le terme “syno-” renvoi à ce qui prend l’ensemble (ce qui entour)
et enfin “-ite” est réservé à tout ce qui est de l’ordre de l’inflammation.
La Ténosynovite est donc une inflammation du tendon qui entour le pied. Or ce tendon, c’est le jambier antérieur (en bleu sur le schéma ci-contre).
Le jambier antérieur est appelé aussi « muscle tibial », il débute du haut du tibia jusqu’au premier os à l’extrémité postérieure du premier métatarsien (c’est-à-dire le pouce du pied). C’est donc lui qui permet de relever le pied.
Ce muscle très long entraîne des pathologies allant du devant de la jambe jusqu’au coup de pied.
La Ténosynovite est une pathologie fréquente chez le sportif, souvent provoquée par le conflit avec une chaussure rigide trop contraignante comme les chaussures de ski, de roller ou les patins.

Un tibial antérieur en tension lors de l’extension du pied pendant la course.

periostite

Le traitement reste classique, mais suppose un arrêt impératif sous peine de rupture du tendon.

Ainsi, si le problème est pris dès l’origine, quelques jours de traitement à base de glace et de repos jusqu’à la disparition de la douleur suffisent.
Ce repos doit être associé aux corrections des troubles de la posture et de la dynamique notamment par l’utilisation de semelles orthopédiques faites par un podologue du sport posturologue.
En appoint, un traitement d’anti-inflammatoire en pansement occlusif ou quelques séances de kinésithérapie suffiront à accélérer la guérison.
Pour le ténosynovites sévères ou prise à temps, une mésothérapie peut être mise en oeuvre et donne de très bons résultats.
Ce traitement médical consiste à administrer des anti-inflammatoires par micro-injections sous la peau.
N’oublions pas non plus d’essayer de desserrer nos chaussures, ou de protéger le dessus du pied avec une mousse pour éviter tout conflit avec la chaussure.
Retour aux pathologies du sport
Prendre RDV